Serge Armel NJIDJOU

Ma vision de l’Université africaine
Sur l’université africaine Vidéos

Ma vision de l’Université africaine

Jan 12, 2024

Globalement, et c’est notamment le cas en Afrique francophone, nous avons hérité d’une université pensée par la métropole coloniale. Elle n’a pas beaucoup évolué. D’où le déphasage entre les contenus des formations qu’elle propose et la réalité qui attend les diplômés. Il faut donc complètement repenser notre système universitaire.

Je rêve d’une université qui incarne et défend les civilisations africaines, en prenant conscience de ce qu’un individu formé sans conscience culturel est un acteur qui agira contre les intérêts du continent. En effet, on vit une ère de chocs culturels marquée par une assimilation des Africains à des cultures qui ne sont pas les leurs.

L’Université dont je rêve doit avoir pour objectif de revendiquer une part importante dans le système productif. On doit pouvoir voir son empreinte dans nos supermarchés habitués à vendre essentiellement des produits importés. Produire en Afrique pour les besoins africains, dans les modalités culturelles endogènes. Telle doit être la préoccupation de cette université. Pour ce faire, elle doit se décloisonner, admettre des Hommes de terrain dans le corps enseignant, revoir son rapport à la diplomation et aux frontières entre les disciplines, dans un monde où tout le monde peut tout apprendre grâce à internet.

L’Université dont je rêve en Afrique est celle d’un modèle pédagogique qui tienne compte de ce qu’on vit dans un monde désormais dominé par le numérique. Il faut donc intégrer toutes ces technologies digitales dans l’enseignement. Cela veut dire que le contenu et le déploiement des cours en situation magistrale doit complètement changer.

Écouter la déclinaison de ma vision de l’Université africaine.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *